Par Ircom
Posted: Updated:
0 Commentaires

Juliette est étudiante en deuxième année de licence à l’Institut Albert le Grand. Pendant le deuxième semestre, elle a choisi de faire son stage chez Guerlain

Découvrir le monde de l’entreprise

« Etudiante à l’Institut Albert le Grand en deuxième année, j’ai dû effectuer un stage d’un mois dans la structure de mon choix, afin de découvrir le monde de l’entreprise. Ayant eu une opportunité de stage chez Guerlain, me voilà en stage chez eux depuis maintenant bientôt un mois. Je travaille donc pour le marketing France, c’est-à-dire tout ce qui concerne la vente du produit à travers la France.

Mon maître de stage m’a concocté de nombreuses missions qui occupent toutes mes journées. La principale concerne la veille concurrentielle. Je dois surveiller ce que la concurrence (Dior, Chanel, Lancôme, Hermès, Gaultier…) va lancer en terme de produit dans les mois à venir, et ainsi étudier leur stratégie pour attirer les clients, les outils qui vont être utilisés (publicité digitale, campagne média-presse…), les publics qu’ils souhaitent atteindre. Tout ceci est utile pour Guerlain car ils vont utiliser ces données pour comprendre comment vendre un nouveau produit, les raisons qui attirent la clientèle vers un produit plutôt qu’un autre.

J’ai aussi participé à l’élaboration de « fiches produits » pour des parfums à venir. Ces fiches produits sont distribuées en point de vente pour aider les vendeurs à présenter le produit ; elles doivent être concises, claires. Il m’a fallu les traduire (la plupart sont rédigées en anglais). Le pôle marketing utilise régulièrement Excel et Power Point. Je les ai donc utilisés, notamment Power Point afin de réaliser ma présentation sur la « revue de marché 2017 ».

J’ai beaucoup aimé travailler pour Guerlain

J’ai beaucoup aimé travailler pour Guerlain pendant un mois. Cela m’a permis de découvrir un monde que je ne connaissais pas du tout et auquel jamais je n’aurais songé à m’intéresser. Guerlain est une entreprise très familiale et l’équipe avec laquelle j’ai travaillé a toujours été bienveillante. Je pensais que l’univers du luxe était beaucoup plus difficile à vivre au quotidien et j’imaginais que l’adaptation serait plus difficile.

Il y a un côté très séduisant

Il faut avouer que travailler pour une marque telle que Guerlain n’est pas déplaisant. Il y a un côté très séduisant. Mais au départ j’avais peur de ce monde du luxe, très riche. J’ai interrogé des salariés qui m’ont dit qu’en effet cette ambiance très famille est propre à LVMH. Les gens sont moins carriéristes que les employés d’autres compagnies. Après avoir discuté avec différentes personnes, j’ai pu en conclure que l’univers des cosmétiques est un endroit moins « prise de tête » que celui de la mode.
Je suis ravie d’avoir pu découvrir un côté attrayant du marketing et de ne pas avoir été confrontée à des ambiances pesantes (ce que je craignais). Je ne sais pas si je continuerai dans une école de commerce après Albert Le Grand, mais je ne nie pas cette possibilité. J’ai beaucoup apprécié les voir travailler toujours dans une bonne entente. »

>> Découvrez l’Institut Albert le Grand

Découvrez d'autres articles sur le même thème

Pour sa troisième année à l’Institut Albert le Grand, Jean de Beaurepaire, a fait le choix de...

Victor Weulersse est en troisième année du cursus humanités et science politique à l’Ircom, pour sa...

Pour sa troisième année à l’Institut Albert le Grand et après longue réflexion, Eloi...

Laisser un commentaire