Par Ircom
Posted: Updated:
0 Commentaires

Marie Véronique Lemoine, fraîchement diplômée de l’Institut Pedro de Béthencourt revient avec nous sur sa mission pour le mémoire final. Le thème choisi était : le rôle d’un cadre de santé dans la conduite de changement au sein d’un centre de santé à Pointe Noire au Congo.

Un parcours atypique

J’ai repris mes études en 2013 après avoir travaillé 5 ans comme infirmière. J’ai également réalisé une première expérience de volontariat au Honduras qui m’a donné le goût de l’humanitaire. J’avais besoin d’enrichir mes compétences en gestion de projet, en adéquation avec mes connaissances médicales et le diplôme proposé à l’Ircom me paraissait très approprié. Pour la dernière année d’études, je suis partie en stage à l’étranger. J’ai effectué ma mission dans le centre de santé de Pointe Noire, à Nouvelle Pointe, au Congo.

Une mission enrichissante et variée 

Ma mission était décomposée en trois parties. Premièrement, je devais animer et superviser une équipe d’infirmières du PASS (programme d’appui aux structures de santé) mis en œuvre par l’IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement), partenaire de l’Ircom. J’ai créé les contenus de formation sur l’hygiène hospitalière, les soins techniques et relationnels et les valeurs professionnelles. Il était nécessaire de renforcer les capacités d’une équipe dont la formation était très sommaire. Ensuite, je suivais l’évolution des personnes récemment formées pour évaluer leurs pratiques et proposer des améliorations. Enfin, ma derrière tâche était de responsabiliser les cadres de santé dans l’amélioration des pratiques de soins des personnes qu’ils encadrent.

Des connaissances solides

Grâce à la formation, j’ai acquis les compétences managériales qu’ils me manquaient, par exemple, la conduite de réunion, la gestion de projet ou les débats sur l’interculturalité. J’ai constaté une réelle adéquation entre le contenu et la pratique sur le terrain. Je pense que la formation coïncide bien avec le monde professionnel dans lequel je souhaite évoluer.

Un bel avenir 

J’aimerais travailler dans la coordination de la formation professionnelle tout en restant dans le domaine médical.

En savoir plus sur l’Institut Pedro de Béthencourt

 

Découvrez d'autres articles sur le même thème

Élève à l’institut Mac Luhan et maintenant co-fondateur d’une start-up, retour sur le parcours de...

Président de la promotion 19 de l’Institut Mac Luhan, Benoist avait déjà le souci d’embarquer tous...

Après un an passé en Jordanie, Mathilde Laurent, ancienne de l’Institut Pedro de Béthencourt,...

Laisser un commentaire