Par Ircom
Posted: Updated:
0 Commentaires

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis journaliste depuis 35 ans et j’ai effectué ma carrière dans la presse quotidienne régionale, notamment au Courrier de l’Ouest à Saumur. Je suis désormais responsable du bureau régional de la Nouvelle République à Orléans. Mon rôle est d’alimenter les éditions de la Nouvelle République avec les informations régionales.

Quel est votre parcours ?

J’ai débuté mes études par une fac de droit à Clermont-Ferrand et pendant ma première année, j’ai été embauché dans un hebdomadaire où je faisais quelques papiers. Puis, la fac étant en grève, je suis tout naturellement devenu permanent au journal. En troisième année, j’ai raté mes examens. Finalement, cela m’importait peu car je venais d’être embauché dans un quotidien régional où je suis resté quelques années avant d’atterrir à Saumur (9 ans). J’ai été journaliste, puis responsable de la rédaction et je suis parti à Bourges où j’ai été directeur départemental adjoint de la Nouvelle République pendant onze ans. Me voici aujourd’hui à Orléans, responsable du bureau régional de ce quotidien.

Quel est le contenu de ces 2 jours d’intervention ?

L’idée est de cueillir à froid les étudiants qui rentrent de stage de quatre mois pour faire en sorte qu’ils extériorisent et qu’ils partagent ensemble ce qu’ils ont vécu. Cela se fait d’une manière très libre car il n’y a aucun membre de l’équipe pédagogique de l’Institut. Pour eux je suis un inconnu de passage, extérieur à la maison et d’une certaine manière, ils osent peut-être plus facilement s’exprimer devant moi.

Pendant deux jours,  je les aide collectivement et individuellement à prendre du recul sur ce stage afin d’en tirer des leçons, de réfléchir sur leurs qualités et faiblesses ; donc sur la connaissance de soi.

Chaque étudiant présente sa mission et ce qu’il a appris sur le plan professionnel et personnel lors de ce stage. Puis, après un court témoignage, la classe commente, interroge et note ce qui est à retenir. L’idée : établir une synthèse des difficultés et thématiques rencontrées.

Grâce à ce classement des thématiques (« jusqu’où je peux être compatissant ? », « est-ce que je dois me protéger psychologiquement ? »…), ils ont un aperçu des différentes questions professionnelles importantes à se poser avant de partir. Et des questions parfois très personnelles à se poser à soi-même.

En savoir plus sur l’Institut Pedro de Béthencourt.

Découvrez d'autres articles sur le même thème

Je suis docteur en Histoire des relations internationales. J’enseigne au lycée militaire de Saint...

Pouvez-vous vous présenter ? Je m’appelle Sara Hart, je suis chargée des relations internationales...

Marie Charbel Dupoyet, anciennement Responsable Pédagogique de l’Institut Pedro de Béthencourt, est...

Laisser un commentaire