Benjamin Pavageau, chercheur à l’Ircom et ancien directeur de l’Institut Pedro de Béthencourt, a écrit un article pour la revue Slow sur le thème de sa thèse « Le rôle du don de soi dans le développement du leadership des managers en entreprise ». Cette revue est publiée par l’institut Caminno, institut qui cherche...

Benjamin Pavageau, chercheur à l’Ircom, sera 2 jours en octobre à l’ESC Dijon Bourgogne pour intervenir auprès des managers en Executive MBA qui se déroulera sur 4 jours où il enseignera le leadership lié au don de soi. Ce module se découpe en 2 sessions : une première en octobre et une seconde en décembre. Ce...

Benjamin Pavageau a précédemment créé et dirigé le Master en Management de la solidarité de l’Ircom, où il continue d’enseigner l’éthique, le leadership et un parcours d’orientation professionnelle. Diplômé d’un Master recherche en éthique des affaires, Benjamin collabore aux travaux du GRACE. Ce groupe de recherche...

Vers une définition de la culture La culture désigne d’abord le travail de la terre. « Cultiver un champ, c’est par un travail humain provoquer la nature à produire des fruits qu’elle n’aurait pas pu produire seule, car ce qu’elle produit à elle seule, c’est une végétation sauvage. »[1] Jacques Maritain partait de...

Si nous accordons notre confiance à quelqu’un, à une institution ou à quelque chose, c’est que nous les en jugeons dignes. Il se peut que cette confiance ne soit guère fondée et qu’un observateur extérieur puisse même la juger naïve. Qu’importe. Nous sommes amenés à faire confiance parce que nous saisissons, par la...

La grandeur d’un homme peut se décliner de façon très variée et désigne un degré d’accomplissement, de rayonnement, de compétence selon une mesure inhabituelle. Un grand professeur n’est pas seulement bon, mais particulièrement bon et remarquable ; il est devenu une référence. Un grand président d’université n’est...

A bien des égards, le temps apparaît comme une limite. Il est la caractéristique d’un monde mobile et donc imparfait ; si le monde était en effet absolument parfait, tout changement serait nécessairement une dégradation. Le temps, « nombre du mouvement selon l’avant et l’après »[1] mesure le mouvement mais n’existe...